Salivez ! C’est excellent pour la santé

|Zoom

Les messages « santé » insistent souvent sur la qualité de l’alimentation, la saisonnalité, l’importance des circuits courts, la non-transformation des ingrédients qui composent vos menus... Bref, ils portent principalement sur des choix aussi sains et nourriciers que possible. Vous connaissez le dicton « Vous êtes ce que vous mangez » ? Aussi célèbre soit-il, il semble toutefois manquer de nuance. Quelques précisons semblent donc bien nécessaires 👇.

Mangez-vous devant votre ordinateur ou devant votre série préférée ? Vous est-il déjà arrivé d’avaler un sandwich en quatrième vitesse au volant de votre voiture ? La façon dont vous mangez est tout aussi pertinente que le contenu de votre assiette. Nous n’en entendons pas souvent parler et pourtant les conséquences peuvent être nombreuses : fatigue post prandiale (cette envie soudaine de vouloir dormir et qui survient peu de temps après avoir mangé), ballonnements, gaz, prise de poids, constipation, remontées acides, et bien d’autres encore.

Les vertus du travail à la chaine

La digestion est la transformation des aliments en micronutriments, soit l’extraction des vitamines et minéraux, dans le but de donner de l’énergie à vos milliards de cellules.

Vous avez tort de croire que la digestion débute dans vos intestins. La simple évocation d’un de vos repas préféré, l’odeur d’un pain cuisant au four, le bruit d’un bonbon qu’on déballe et vous voilà déjà occupés à bav… saliver ? 🤤 Et oui, c’est donc bien dans la bouche que le long périple des aliments commence. S’arrêter quelques instants sur l’essence même de cette étape vous soulagera de bien des maux. Croyez-nous !

Les dents, aidées par une salive truffée d’enzymes, broient l’enveloppe des aliments pour ensuite en extraire les précieux nutriments et les préparer à étape suivante : l’estomac. Ce dernier continue le travail entamé dans la bouche pour rendre le bol alimentaire encore plus assimilable dans l’intestin grêle, alors arrosé de sucs digestifs. Le voyage se termine ensuite dans le côlon où les bactéries viennent se sustenter des restes et achever le travail de transformation et de récupération de l’énergie.

Des effets secondaires peu reluisants

Une mastication incomplète des protéines va alimenter les bactéries de putréfaction logées dans votre côlon. Avec des conséquences bien plus graves qu’un pet à l’odeur nauséabonde 🤢, la prolifération de bactéries de putréfaction est associée à une augmentation de l’inflammation chronique et une surcharge du foie.

Mais ce n’est pas tout, une mastication approximative diminue l’absorption des vitamines et minéraux. Le broyage est essentiel pour dégrader les fibres contenues dans les végétaux et en extraire leurs trésors nutritionnels. La surprise est à l’intérieur de la boîte, pas dans son emballage.

Pas de mastication des fruits, légumes, légumineuses et glucides en général rime avec fermentation, gaz bruyant mais non odorant. Vous voilà prévenus 😱

Bref, vous l’aurez compris, bien mâcher les aliments, c’est (plutôt) vachement important !

Le pouvoir est entre vos mains : ACTION !

Vous êtes donc aussi ce que vous mâchez et ce que vous absorbez au niveau digestif. Vous avez plus de contrôle et de pouvoir que vous ne pensez par un simple geste, répétitif, aux multiples répercussions.

Officiellement, le minimum syndical tourne autour de 20 mastications, plus si affinités. D’après une étude américaine, si vous mâchez 40 fois, vous remarquerez une nette diminution de votre appétit, avec à la clé, « summer body », ventre plat et énergie.

Prêt à en faire l'expérience?

Le jeu en vaut donc la chandelle. Posez votre fourchette après chaque bouchée et concentrez-vous sur les saveurs et les textures des aliments. Encouragez vos enfants à faire de même pour leur apprendre, dès le début, les bons gestes qui leur seront bénéfiques toute leur vie.

Les résultats sur la digestion sont quasi immédiats. Adieu gaz et ballonnements ! Après quelques jours, vous remarquerez également des selles plus régulières, une diminution de l’acidité gastrique mais aussi une réduction du niveau de stress. Mâcher, c’est une philosophie de vie, c’est ralentir et profiter.

Pour profiter pleinement de votre repas, prenez le temps de dresser votre table et votre assiette. Cela ne prend que quelques minutes. Asseyez-vous et dans le calme, prenez ce temps précieux pour vous. Comptez 20 minutes de plaisir continu. Réjouissez-vous des couleurs qui composent votre plat et mangez en pleine conscience. Ce rituel est accessible à tous. Bon appétit et bonne santé !

Ces conseils vous ont été donnés par Sylvie Dejardin, conseillère en nutrition et partenaire du programme européen FOOD. Ce programme sensibilise employés, employeurs et restaurateurs sur l'alimentation saine et gourmande principalement pour la pause de midi. Sylvie anime également des événements santé sous diverses formes : conférences, speed coaching, petit-déjeuner santé, ateliers pratiques...

Connaissiez-vous l’importance de la mastication ? Aviez-vous déjà essayé ? N’hésitez pas à nous faire part de votre expérience sur notre page Facebook où en Insta story !

Est-ce que cet article vous a plu ?

Prenez le temps d’un clic pour nous partager votre avis et faire en sorte que nos prochains articles correspondent encore plus à vos besoins.

Merci de nous avoir partagé votre avis.

  • Partager cet article